Le château Colbert à Maulévrier, c'est une de mes adresses préférées dans l'ouest de la France. Et même une de mes adresses préférées tout court. Je vous en ai déjà parlé ICI et ICI. Je vais encore en remettre une couche : c'est de mieux en mieux.

potagercolbert1

La première nouveauté, c'est que la restauration de la salle du restaurant (tiens c'est rigolo à dire ça : la restauration du restaurant) est terminée, belles peintures, dorures au plafond, boiseries, rideaux, et que c'est vraiment splendide ! La seconde et grande nouveauté c'est l'ouverture du potager, qui était en travaux depuis plusieurs années. Je l'ai vu longtemps avec les pelleteuses et les bulldozers dans la gadoue et voilà comment c'est maintenant :

potagercolbert2

Cliquez sur les photos pour les voir plus grandes

potagercolbert3

Les plans du potager du XVIII° siècle ont été reconstitués, la serre restaurée. Il couvre une surface de huit mille mètres carrés. Il a fallu planter vingt mille pieds de buis pour encadrer les planches de légumes et de fleurs. Un système d'irrigation court dans le jardin, qui n'utilise que des eaux de source et des eaux pluviales. Mais surtout, le potager est cultivé sans engrais ni pesticides, il est entièrement bio, et ce sont ces légumes qui sont cuisinés par Sébastien Cramard et son équipe dans le restaurant.

Je m'étais dit : cette fois je ne prends pas de photos, car j'en ai déjà parlé sur le blog, de la cuisine de Sébastien Cramard. Promesse d'ivrogne. Je n'ai pas pu résister. C'est trop beau et trop bon.

babaentreecolbert

En ce moment, on y déguste par exemple un étonnant baba salé à la tomate, sur une rémoulade de tourteaux, (ce n'est pas un bouillon dans le fond de l'assiette mais une gelée très parfumée sous laquelle se cache le tourteau), avec une chantilly au basilic.

pigeoncolbert

Je n'ai pas contourné l'incontournable, tendre et sublime Pigeonneau de Maulévrier cuisiné façon bécasse, avec un Calisson de girolles et de purée de céleri. Avec sa petite rôtie recouverte d'une farce d'une finesse exquise, faite avec les abats du pigeon. Ça c'est de la grande cuisine ! La tête, oui, on la suçote aussi, sans même se cacher sous une serviette. Et le jus, ah le jus, voyez comme il brille, véritable glace de viande, résultat d'heures de mijotage, de dégraissage et d'écumage, qui sont comme chacun sait les mamelles, non pas de la France, mais de toute sauce qui se respecte.

pechesroties

En dessert, c'est une tarte briochée aux fruits d’été (on ne voit pas la pâte sur ma photo, mais il y en a bien une), avec un sorbet aux berlingots. Original, graphique, beau et bon.

Mention spéciale aussi au service de ce restaurant, qui est toujours professionnel, attentionné et très sympathique.

grenouille

Non, non, elle, nous ne l'avons pas mangée. Elle sert d'insecticide ! Juste rencontrée près du bassin d'irrigation dans le jardin. C'est peut-être une princesse envoûtée qui attend le fils du roi, ou bien qui attend un boeuf pour mesurer sa taille, mais elle risque d'attendre longtemps. Je n'ai pas vu de boeuf dans ce jardin. Quant au fils du roi...

Château Colbert (clic)
Place du Château,
49360 Maulévrier
Tél. : 02 41 55 51 33