Noël et le nouvel an approchent à grands pas. L'occasion de faire une petite folie ? Et si on mettait du homard au menu ? Oui, c'est un beau produit, le homard, il ne faut pas se tromper, comment bien le choisir, comment ne pas se faire avoir ?

homard2

En voilà des grosses pinces!

Sachez que le plus beau des homards sera aussi le meilleur. Voici donc le homard idéal :

1°) C’est une fille (voir ci-dessous comment on reconnaît les garçons des filles chez les homards).
2°) Il est nerveux, n'a pas l'air content d'être manipulé et il rabat vigoureusement sa queue quand on le soulève, il a des réactions quand on lui chatouille les antennes ou les pattes, et il remue ses petits yeux.
3°) Entre deux animaux de taille égale, choisir le plus lourd et celui qui a la carapace la plus dure, et de préférence couverte de petits végétaux ou coquillages.
4°)  Le meilleur est le plus foncé, presque noir, avec des mouchetures blanc rosé. Les bruns ou les bronzes, plus clairs, sont canadiens. Attention, je n'ai rien contre les canadiens, qu'ils ne s'offusquent pas, mais côté homard, je préfère les bretons.
5°) Sous la queue, les articulations doivent être convexes et gonflées, claires et transparentes.

C'est bien beau tout ça, mais alors comment reconnaître un homard femelle ?
C'est simple : s’il y a des œufs, c’est une femelle. Les oeufs on les garde pour parfumer la sauce. Regardez aussi les petites pattes atrophiées après la première paire de pattes : elles sont souples et poilues chez la femelle, rigides chez le mâle. Maintenant vous pourrez frimer dans les dîners chics.

En résumé, il ne faut jamais acheter :
- Un homard qui n’a pas de réaction, pattes et antennes pendantes, œil terne.
- Un homard léger, qui semble creux.
- Un homard à la carapace molle, il vient de muer et est amaigri.
- Un homard dont les articulations sous la queue sont concaves.

J'en entend qui s'écrient : c'est la crise, vous avez vu le prix au kilo du homard  ? Les fêtes approchent, et ce n'est plus du tout la saison de ce crustacé, mais  par contre c'est le moment où le prix est au plus haut. Parfois pas évident de le mettre au menu des fêtes quand on est plus de 6 à table, ça commence à faire un sacré budget, compte tenu que dans la plupart des recettes on compte un homard par personne, ou à la rigueur un pour 2. Ça peut monter à 100 ou 150 euros le plat...

Dans le prochain billet, je vous donnerai une recette  pour faire une entrée pour 8 à 12 personnes avec deux homards seulement, et ceci avec une recette succulente qui va faire se pâmer vos invités. La note va baisser à moins de 50 euros, même si cela reste cher, pour 10 personnes cela redevient raisonnable pour un plat de fête. Cela vous tente ? Vous n'êtes que 4 ? bah vous diviserez par deux...