Quoi ? Elle ressemble à une tarte tropézienne ? Bien sûr que non : c'est la tarte tropézienne qui lui ressemble.
Cette pâtisserie qu'on appelle en Lorraine francophone "gâteau fleuri" et en Lorraine germanophone "Krimmelkuchen", existait bien avant que Brigitte Bardot ne plante sa blanche canine dans la première part du gâteau qui n'avait pas encore le nom du petit port provençal.

streusel3
Ce gâteau composé d'une pâte briochée fendue dans l'épaisseur et fourré d'une crème à la vanille fait partie du corpus pâtissier de tous les pays germaniques situés entre la Lorraine et la Pologne. Il est tantôt fourré de crème pâtissière, ou de confiture. On le trouve en Allemagne aussi sous le nom de streuselkuchen, car, vous l'aurez compris et vu sur la photo, la version originale est recouverte de streusel (alias crumble) et non pas de sucre en grain. (Et, entre nous, c'est mille fois meilleur.)

Vous commencez à me connaître : j'aime bien démystifier les mythes. Donc revenons à Saint-Tropez dans les années cinquante. Un jeune pâtissier d'origine Polonaise a soi-disant créé ce gâteau. En fait il n'a rien créé du tout, il a tout simplement repris ce qu'il mangeait dans son enfance. La seule chose qu'il ait amélioré, sans doute, il faut bien lui accorder cela, c'est la crème, il a eu l'idée de remplacer la crème pâtissière par une mousseline allégée de chantilly. Oui, la recette de la crème soi-disant ultra-secrète a été éventée depuis longtemps et c'est un peu le secret de Polichinelle. Mais ça fait toujours plus chic de dire que c'est secret, en tout cas ça fait marcher le commerce.

streusel2

Essayez cette version streusel, même si elle n'est ni réellement tropézienne, ni réellement lorraine car elle a un peu des deux, elle vaut la peine ! Si vous voulez la faire tropézienne pure et dure, remplacez le streusel par des grains de sucre, mettez de l'eau de fleur d'oranger dans la brioche et omettez le kirsch. On n'y verra que du feu. Et si vous la voulez purement lorraine, mettez de la crème pâtissière au milieu.

Pour 1 gâteau de 25 cm de diamètre, soit 8 (très) belles parts :

detailPour la pâte :
250 g de farine
40 g de sucre
5 g de sel
10 g de levure de boulangerie fraîche
75 g d'oeufs (+ 1 oeuf pour la dorure)
80 g de lait
40 g de beurre

Pour le streusel:
80 g de farine
80 g de beurre froid
80 g de sucre
80 g de poudre d'amandes
1 cuil. à café de cannelle en poudre

Pour la crème :
1/2 gousse de vanille
35 cl de lait

4 jaunes d'oeufs
80 g de sucre
30 g de maïzena
3 cuil. à soupe de kirsch

180 g de beurre
15 cl de crème liquide très froide

Préparez la pâte à brioche en pétrissant tous les ingrédients, sauf le beurre, jusqu'à ce que la pâte se décolle du bol du robot ou du plan de travail. Ajoutez le beurre par parcelles, pétrissez jusqu'à ce que cela se redécolle. Laissez lever 1 heure. Faites retomber la pâte, couvrez-la d'un film et placez-la au frigo au moins 2 heures, au plus 18 heures.

Pendant ce temps, préparez le streusel en amalgamant grossièrement tous les ingrédients, de manière à faire de gros grumeaux. Réservez au froid.

Aplatissez la pâte en une galette de 25 cm de diamètre. Mettez-la sur une plaque de cuisson, couvrez d'un torchon et laissez lever jusqu'à ce qu'elle double de volume.

Allumez le four à 200°C. Badigeonnez les galettes avec l'oeuf battu puis saupoudrez le streusel en l'émiettant bien. Enfournez pendant 30 minutes environ, la pâte doit être bien dorée. Laissez refroidir sur une grille.

creme
Préparez la crème. Fendez la gousse de vanille, raclez les graines, mettez le tout dans le lait. Portez à ébullition. Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajoutez la maïzena, mélangez. Délayez avec un peu de lait chaud, puis versez le tout dans la casserole. Portez à ébullition sur feu moyen sans cesser de remuer. Incorporez le kirsch et 70 g de beurre. Transvasez dans un récipient plat. Couvrez d’un film au contact de la crème puis laissez refroidir complètement.
Lorsqu'elle est froide à température ambiante, lissez-la au fouet jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux. Incorporez lui le beurre à la même température (c'est important), en fouettant bien pour aérer. Fouettez ensuite la crème liquide jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme et incorporez-la. Utilisez cette crème immédiatement, car si elle passe au froid, vous ne pourrez plus l'étaler correctement.

coupe
Quand la brioche est complètement refroidie, tranchez-la dans l'épaisseur. Étalez une bonne couche de crème sur la partie inférieure, il en faut autant d'épaisseur que la brioche elle-même, et replacez le couvercle. Réfrigérez une heure ou deux avant de déguster, mais sortez-la à température ambiante au moins 20 minutes avant.

streusel
Et vous, vous aimez les streusel ?