Souriante et gourmande, voici l'image d'une petite fille qui résume pour moi ce salon. C'est la plus belle image que j'en retiens, et elle résume tout.

petitefille
Il existe peu de salons du livre en France qui soient aussi conviviaux et agréables autant pour les auteurs que pour les visiteurs. J'en suis revenue épuisée, mais heureuse d'avoir fait de belles rencontres : des auteurs, mais aussi un public de gourmands et d'experts. Oui, oui, les Corréziens sont calés en cuisine et on ne leur en remontre pas ! Ils savent ce qu'ils aiment et en général ce sont des bonnes choses !

vudensemble
Le samedi matin à l'ouverture, tout était encore tranquille. Les auteurs s'installaient en sirotant un dernier petit café, en grignotant un petit biscuit. C'est que la journée allait être longue. L'après midi, et surtout le dimanche, ce fut noir de monde ! C'était décontracté, agréable, la bonne humeur régnait partout. Ce salon est entièrement organisé et animé par des bénévoles au tablier rouge, qui sont d'une gentillesse inouïe.

stand

Voilà mon stand où je présentais deux de mes livres : la ronde des macarons et Ultra fondant, parus chez First.

Plusieurs lecteurs de ce blog sont venus de loin exprès pour me rencontrer, ce qui m'a beaucoup touchée, je dois le dire ! Je les remercie du fond du cœur, ils se reconnaîtront! !

Cliquez sur les photos pour les voir plus grandes.

salon France

Parmi les belles rencontres que j'ai faites, je veux citer Danièle Mazet-Delpeuch dont l'histoire a inspiré le film "Les saveurs du palais", et dont le livre raconte son parcours véritablement édifiant et instructif, qui montre qu'avec de la vonlonté et du courage on arrive à renverser des barrières inexpugnables. Il y a aussi Yves Léonard qui fut 6 ans cuisinier sur le grandiose paquebot France avant de revenir en Corrèze pour tenir son restaurant et qui raconte ses souvenirs dans un livre. Il a fait une démonstration d'un foie de veau émincé au citron vert, tout à fait simple à réaliser et qui vous réconcilie avec les abats.

leonard

Le public pouvait rencontrer les auteurs et discuter avec eux, se faire dédicacer les livres, mais aussi assister aux démonstrations ou aux conférences. Il y en avait pour tous les goûts et tous les centres d'intérêts : recettes classiques ou nouvelles, terroir ou exotiques, technique, matériel, histoire, sociologie, livres pour enfants... Étaient présents aussi Kilien Stengel, Patrick Rambourg, Ségolène Lefèvre, Bénédict Beaugé, Nicole Renaud, Jacqueline Ury... et j'en oublie une tripotée, mais je ne peux citer tout le monde ici.

 enfants barbapapa

Les enfants avaient leur espace, où ils pouvaient se faire maquiller, découvrir les saveurs et surtout les déguster. Il y avait aussi un stand de barbe à papa qui, visiblement, n'était pas fréquenté que par les enfants.

Un grand moment pour moi a été la démonstration que j'ai faite de mon soufflé au chocolat, qui fut parfaitement réussi et a convaincu pas mal de gourmand(e)s. Une dame est revenue me voir le lendemain pour me dire qu'elle l'avait fait chez elle le midi et l'avait parfaitement réussi.

demo8 maquillage

Je ne sais plus ce que je racontais pour que les gens rigolent comme ça sur la photo ci-dessus à gauche. On voit Marie-France qui a gentiment pris des photos de la démonstration (vous les verrez dans le prochain billet). Les deux Messieurs sont Pierre et Simon, qui m'ont accueillie dans leur confortable Maison d'Hôtes, comme si j'étais une amie de la famille. Pierre a concocté un dîner où la conversation a roulé aussi délicieusement que les plats. Ils ont entièrement rénové la maison de la grand-mère de Pierre pour en faire cette halte de charme, la Maison de Léontine dans le joli village d'Aubazine.

Sur la photo de droite, c'est Annick, qui a dorloté les auteurs tout le long du salon en leur apportant du café, du thé et des madeleines limousines, qui au passage sont exquises, j'espère que ce n'est pas le chocolat qui lui a donné cette terrible allergie !

Merci encore à toutes les personnes qui ont organisé ce salon et ont rendu possible ces deux belles journées pour les toqués du miam que nous sommes tous.

Ne manquez pas le prochain billet : il y aura la recette du soufflé !