Avec un titre pareil, ce billet devrait attirer pas mal de monde ! ... (Hem. Mes statistiques vont grimper). Mais désolée de décevoir ceux qui arrivent après avoir cherché les deux derniers mots dans leur moteur de recherche ! Il s'agit d'une recette de cuisine, si. Ça vient des Ardennes. Et c'est tout-à-fait de saison.

champagneardenneIl n'y a pas que le champagne et les biscuits roses en Champagne-Ardenne. Le Chaource (clic), vous connaissez déjà. L'Andouillette de Troyes, vous devez la connaître aussi. Et peut-être le boudin de Rethel et les pieds de porc de Sainte Menehould. Mais connaissez-vous le Soumaintrain ? Le Langres ? Le paté Ardennais ? La dinde rouge ? Le gâteau mollet ? La tarte au quemeu ? Le lentillon de Champagne ? La moutarde de Reims ? Non ? Et la cacasse à cul nu ? ...Non plus ?

Alors comblez ces lacunes, pour votre plus grand bonheur, découvrez-les dans ce livre. L'atlas du patrimoine gastronomique de Champagne-Ardenne, de Catherine Coutant et François Schmidt est un livre formidable à savourer de bout en bout, qu'on soit champenois ou non. Il suffit d'être gourmand et curieux, ce qui, je le sais, est le cas de tous mes lecteurs. 

Les produits y sont racontés, avec leur histoire, et l'histoire des gens qui les font. On y trouve aussi 77 recettes traditionnelles ou modernes, des adresses de producteurs, des conseils de dégustation, et l’écriture de Catherine Coutant nous fait vraiment saliver !

Alors ? Et la cacasse à cul nu ? Qu'est ce que c'est ? C'est un plat de pommes de terre, un plat simple et nourrissant, qu'on qualifiait autrefois de " plat de pauvre", ces plats qui font aujourd'hui toute la richesse de notre patrimoine gustatif. Plat de pauvre, ça ne veut pas dire que ce n'est pas bon !

Voici comment faire cette fameuse cacasse. Épluchez 1 kilo de pommes de terres à chair ferme, coupez-les en  cubes. Pelez et émincez 4 beaux oignons. Dans une cocotte, faites roussir à sec 4 cuillères à soupe de farine. Ajoutez un beau morceau de beurre ou de saindoux, et mélangez-le hors du feu avec la farine. Mouillez d'eau ou de bouillon petit à petit, tout en mélangeant, de manière à obtenir une sauce de consistance sirupeuse et sans grumeaux. La sauce doit être assez abondante pour que toutes les pommes de terres soient immergées. Remettez sur le feu, ajoutez les pommes de terre et mélangez-les bien pour les enrober de sauce. Ajoutez du thym, du laurier, du sel, du poivre et laissez mijoter une heure à feu doux, sans jamais remuer. A la fin, les pommes de terre doivent être fondantes... Vous imaginez le régal ?

Et pourquoi "à cul nu" ? Parce que c'est un plat sans viande, tout simplement. On peut ajouter du lard ou des saucisses, mais alors la cacasse a remis sa culotte. Hé oui. C'est comme ça.