Ces cookies sont tellement bons qu'on ne peut pas attendre l'heure du goûter ! Les cacahuètes leur donnent du croquant et les canneberges (appelées aussi cranberries) séchées un côté acidulé irrésistible. Attention : ils disparaissent très vite et on se demande ce qu'ils sont devenus. C'est très mystérieux cette affaire.

Cookies-Cranberry

Mais il y a autre chose : juste après la sortie du four, ils sont croquants. Le lendemain, ils deviennent moelleux. Or, il existe une inconnue dans cette histoire : on ne sait pas comment ils sont le surlendemain. Je crois que c'est une réelle énigme et que personne au monde n'a réussi à la résoudre... faute de matière à y planter la pointe d'une quenotte. Peut-être que l'un d'entre vous réussira, et alors ne manquez pas de venir le dire dans un commentaire, car ce serait une réelle avancée de la science que d'enfin percer ce mystère.

On peut faire aussi ces cookies avec des baies fraîches, ou surgelées.

Pour environ  3  douzaines de cookies

120 g de sucre blanc
120 g de cassonade
60 g de beurre mou
2 cuil. à soupe de lait
1 cuil. à soupe de jus de citron
1 œuf
200 g de farine
1 cuil. à café de levure chimique
1/4 de cuil. à café de sel
200 g de canneberges séchées
100 g de cacahuètes grillées, pelées et concassées

Préchauffez le four à 180°C. Préparez plusieurs plaques de cuisson tapissées de papier sulfurisé.

Dans un grand saladier, mélangez les sucres et le beurre, fouettez jusqu'à ce que ce soit homogène. Incorporez le lait, le jus de citron et l'oeuf. Mélangez intimement. Mêlez la farine, la levure chimique et le sel, incorporez dans le mélange. Ajoutez enfin les canneberges et les cacahuètes.

A l'aide de 2 cuillères à café, disposez des boulettes de pâtes sur les plaques, en les espaçant d'environ 5 cm car elles vont s'étaler à la cuisson.
Enfournez pendant 8 à 12 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Dès la sortie du four, transférez-les sur une grille.

Comme tous les cookies, on les conserve dans une boîte hermétique. (Je vous conseille, si vous voulez avoir l'ombre d'une petite chance de percer le mystère du surlendemain, de mettre ladite boîte dans un coffre dont vous jetterez la clef au fond d'un puits. On n'est jamais trop prudent.)