Pourquoi faux cheesecake ? Il a l'air vrai sur la photo, me direz-vous. Non, ce n'est pas un gâteau factice que j'ai photographié. C'est un faux cheesecake parce qu'il est sans cuisson dans le four. La consistance en bouche est aussi plus légère, plus mousseuse qu'un vrai.

cheesecakefraise1

Enfin les fraises commencent à être meilleures. Contrairement à ce que les Espagnols et la grande distribution veulent nous faire croire, la saison des fraises sous nos latitudes ne commence qu'en mai. Le mois d'avril ayant été particulièrement maussade cette année, c'est maintenant seulement qu'on va en trouver des vraiment sucrées. J'ai la chance de pouvoir en acheter au marché d'un producteur des Charentes qui cultive en pleine terre. C'est rare, un peu plus cher, mais j'ai fait le choix d'en manger moins, uniquement des bonnes. À moitié prix et pas de goût : pour moi c'est encore trop cher payé.

Ce cheesecake ne demande que 250 grammes de fraises, dont il fait ressortir le parfum grâce au citron vert. Essayez, ça s'accorde très bien. Les proportions sont pour un cercle de 20 cm de diamètre et 4 cm de haut.

cheesecakefr2Pour 6 personnes
100 g de sablés bretons
50 g de beurre
6 g de gélatine en feuilles
10 cl de lait
1 jaune d’œuf
100 g de sucre
1 citron vert
250 g de cream cheese
250 g de crème liquide très froide
1 cuil. à soupe de gelée de groseilles
250 g de fraises

Préparez d'abord la croûte : écrasez finement les sablés bretons, mélangez-les avec le beurre fondu puis étalez-le tout dans le fond d'un cercle de 20 cm posé sur un plat (j'ai placé sur le plat un disque en carton doré, très pratique). Tassez-les bien en appuyant avec la main de façon à faire une surface bien égale partout. Faites durcir au froid.

Un conseil : évitez de prendre des petits beurre. Pour avoir essayé plusieurs fois les uns et les autres, je préfère les sablés bretons qui restent croquants alors que les petits beurre deviennent tout mous.

Pendant ce temps, faites tremper la gélatine dans de l'eau froide. Portez le lait à ébullition. Mélangez le jaune d’œuf avec 2 cuillerée de sucre, délayez avec le lait chaud, puis faites épaissir à feu moyen comme pour une crème anglaise. Ajoutez aussitôt la gélatine bien essorée ainsi que le reste de sucre. Laissez refroidir.

Incorporez le zeste râpé du citron vert, puis le fromage.

Si vous ne trouvez pas de cream cheese (sous la marque Philadelphia, par exemple), sachez qu'un bon fromage blanc entier longtemps égoutté dans une passoire fine fait très bien l'affaire.

Fouettez enfin la crème liquide en chantilly bien ferme, puis incorporez-la.

Versez cette crème mousseuse dans le moule, normalement ça arrive pile poil en haut si vous avez le moule de la même dimension. Égalisez la surface à l'aide d'une longue spatule plate. Réfrigérez environ 2 heures.

Avant de servir, démoulez le cheesecake en glissant une lame fine le long du cercle, ôtez délicatement celui-ci. Équeutez les fraises, coupez-les en deux puis disposez-les joliment sur le gâteau. Dernière touche, avec un pinceau passez un peu de gelée de groseille pour les faire briller.