Et voilà enfin le dénouement de l'aventure et vous alles pouvoir contempler le coeur de la bête :  c'est un drame, elle finira dévorée par des gourmands sans pitié.

Les précédents épisodes de ce feuilleton rempli de coups de théâtre se trouvent ici : P12345678910—(clic sur les chiffres pour accéder aux épisodes. Le P est le prologue). Mais ce n'est que la première saison... Je vous préviendrai quand le tournage de la deuxième sera commencé...

grospanett

Je précise bien qu'aucun animal n'a été maltraité, ni blessé durant toute la fabrication de ce feuilleton.

Approchez, j'ai commencé à le découper. Merci d'avoir suivi l'aventure ! J'ai aimé vous montrer en temps réel, la progression de la recette, c'est beaucoup plus évocateur, que de vous donner la recette d'un seul tenant.

Je pense que maintenant vous ne mangerez plus une tranche de panettone comme avant. Nous avons mis 3 jours et demi pour le faire, sans compter le temps de faire le levain chef qui peut prendre trois jours de plus. Il faudra moins de temps pour les manger. Mais le plaisir est autant dans la préparation des choses, que dans les choses elles-mêmes, non ? Et puis le levain c'est comme ça : quand on y a touché, on est pris. On est pris par la magie de la fermentation. On touche le vivant. Ou est-ce le vivant qui nous touche ? On s'obstine. On a envie d'y arriver, de faire des choses de plus en plus difficiles. Là c'est un peu le summum, le comble, l'apothéose. Mais en fait on ne fait rien, ce sont les micro-organismes qui travaillent.

part

Servez-vous... regardez cette mie magnifique de moelleux et de parfum.

C'était ainsi que le faisaient les pâtissiers italiens, autrefois. Certains le font encore artisanalement, mais ils sont rares ! Avec de la levure de boulangerie, il nous aurait fallu quatre heures seulement. La différence : une texture particulière, et surtout du parfum. Les fermentations successives développent des arômes que vous n'aurez jamais dans ceux à la levure. Les industriels, je n'en parle même pas. Certains rajoutent même du levain déshydraté, c'est à dire de "l'arôme levain", si ça existe, mais ce n'est qu'un piètre succédané.

minispanettones

Les petits sont recouverts du glaçage au sucre glace et amandes, ça leur apporte une très belle saveur d"amande et le côté croquant est très agréable. C'est ce que je referai la prochaine fois.

panetcoup

Sur cette photo, on voit bien les alvéoles petites et nombreuses de la mie. Et tout cela sans levure !

Bon, maintenant on va se calmer. Ce blog va reprendre son rythme habituel de publication. Tiens, pour nous reposer, si on faisait un kouglof (clic)?