-

C'est exactement la même chose : un beignet.

Bing ! Paf ! Pan ! ... Le mot beignet, diminutif de beigne, vient de bigne, qui signifie enflure, bosse, coup sur la tête. C’est une métaphore de la pâte qui se boursoufle dans l’huile chaude. A l’origine les beignets étaient faits d'un simple morceau de pâte à pain cuit dans l’huile bouillante. On en a retrouvés dans la tombe d'un prince Égyptien de l'Antiquité. Les recettes se sont diversifiées et améliorées selon les époques et les pays. Aujourd'hui leur vatiéré est infinie.  Pâte à brioche, à choux, brisée, pâte à nouilles, ou simple pâte à crêpes épaissie. Ils peuvent être au beurre ou à la crème, sucrés ou non, ronds, losanges, rubans, tortillons. Natures ou aux fruits, farcis de confiture ou de crème, épais et moelleux ou fins et croquants, denses ou aériens... Dans tous les cas on les préfère, bien sûr, aux coups sur la tête !

tourtisseaux2

Dis moi comment tu appelles ton beignet...
Non seulement les beignets ont des recettes variées, mais leurs noms diffèrent selon les régions. Les bugnes sont dégustées dans le lyonnais,  les merveilles à Bordeaux, les pets de nonnes se retrouvent en Champagne et en Île de France, les crottes d'âne en Picardie et dans les Ardennes, les bottereaux et les foutimassons à Nantes et en Vendée, les tourtisseaux font les délices des Poitevins et aussi des Vendéens, les roussettes ceux des Provençaux , alors que les rondiaux sont croqués en Sologne, les ganses à Nice et les oreillettes dans le Languedoc... Lesquels préférez-vous ?

Mangeons des beignets maintenant ou jamais, c'est demain le mardi gras !

Dans la grande famille des beignets, je vous présente les tourtisseaux. La recette  me vient d'une grand mère des Deux Sèvres. C'est dire qu'elle est bonne ! Ils boursouflent parfaitement à la cuisson, avec plein de bulles. Un conseil : préparez la pâte la veille, ce sera encore meilleur. Ils sont faciles à faire, pas besoin d'avoir une friteuse, une simple poêle suffit.

Pour environ 60 tourtisseaux :

tourtiss360 g de farine
20 g de sucre vanillé
5 g de levure chimique
1 cuil. à café de sel
120 g de crème épaisse
3 œufs
Parfum au choix : Rhum, eau de vie, fleur d'oranger, zeste d'agrume
75 g de beurre mou

De l'huile pour la friture
Sucre glace.

Mélangez la farine, le sucre vanillé, la levure et le sel. Faites un creux au milieu, ajoutez la crème et les œufs, le parfum choisi, amalgamez le tout jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Étalez cette pâte sur le plan de travail fariné, répartissez dessus 1/3 du beurre très mou, en petites parcelles, aplatissez-les avec le doigt. Roulez la pâte sur elle-même et laissez reposer 30 min. Étalez à nouveau, et recommencez 2 fois la même chose, en laissant chaque fois reposer 30 min à température ambiante.

tourtiss3  tourtiss4

Le dernier repos peut durer jusqu'au lendemain, la pâte attendra au frais dans un film alimentaire. Mais sortez-la à température ambiante 30 min avant de l'étaler afin qu'elle ne soit pas trop dure.

Étalez la pâte à tourtisseaux sur 3 mm environ, et découpez des losanges avec une roulette dentelée, ou un couteau. Au moment de cuire les beignets, chauffez l'huile de friture à 175 °C. Si vous faites les beignets à la poêle, versez y une épaisseur de 3 ou 4 cm d'huile et chauffez jusqu'à ce que de très petites bulles montent à la surface.

Faites-les frire jusqu'à ce qu'ils soient dorés sur les deux faces, en les tournant à mi cuisson. Égouttez-les sur plusieurs couches de papier absorbant et saupoudrez-les de sucre glace.

tourtissseaux

Ne vous brûlez pas ! Attendez un peu avant d'en croquer un !

 -