-
Si vous cherchez un pain pour le petit déjeuner de vos chères têtes blondes ou brunes au départ pour l'école, ne cherchez pas plus loin. Celui-ci est un délice et une bombe de bienfaits par rapport à ces croquettes hyper sucrées et grasses que les industriels veulent vous faire acheter en vous culpabilisant de ne pas être de bons parents si vous ne les donnez pas à vos enfants, car vous seriez cause de l'arrêt immédiat leur croissance.

painchocopruneau

Pas une once de matière grasse, pas de sucre ajouté, du "bon" chocolat, comme ils disent, des fruits séchés, et aussi des céréales, comme ils disent aussi. (Oui, le pain a toujours été constitué de céréales, je vous confirme que ce n'est pas monsieur Kellog qui les a inventées). Sauf que les leurs, de céréales, sont tellement raffinées, extrudées, trafiquées, qu'elles ne sont plus autre chose que de l'amidon. Et encore. On ne peut même pas empeser le linge avec, elles servent juste à empoisonner nos enfants avec un peu plus de sucre et d'huile de palme. Les croquettes de petit déjeuner sont aux céréales ce que le sucre raffiné est aux légumes, en considérant que la betterave sucrière soit un légume, évidemment.

Si vous ou vos enfants n'aimez pas les pruneaux, vous mettrez des abricots secs, des raisins, des figues... il y aura bien quelque chose qui plaira.

Pas de gras, peu de sucre : je vous rassure, on peut quand même le tartiner de beurre et de miel ou de confiture !

Pour 2 beaux pains :

300 g de levain mûr hydraté à 70 % (voir ICI, clic)
400 g de farine de blé T 65
100 g de farine de seigle complète
300 g d'eau
12 g de sel
100 g de chocolat noir à 64 % (environ), mais du chocolat au lait convient aussi !
100 g de pruneaux pesés dénoyautés


painchocoruneauxdetRafraîchissez votre levain pour en avoir 300 g : donnez-lui par exemple 50 g d'eau et 75 g de farine,  matin et soir la veille du jour de la fournée. Ainsi il sera bien actif au moment de l'utiliser.

Mettez les farines dans le bol du robot pétrisseur, ajoutez l'eau, pétrissez 3 minutes, laissez reposer 20 min. Ajoutez le sel et le levain, pétrissez 15 min à petite vitesse, jusqu'au décollement de la pâte.  Donnez un rabat (voir ICI, clic) et laissez la pâte reposer pendant 1 heure.

Pendant ce temps, râpez le chocolat sur une râpe fine, genre râpe à gruyère. Hachez finement les pruneaux.

Quand la pâte a reposé une heure, renversez-la sur le plan de travail fariné. Donnez lui un autre rabat, puis aplatissez-la avec la main pour lui donner une forme rectangulaire, sur une épaisseur de 2-3 cm. Saupoudrez le chocolat sur toute la surface, éparpillez les pruneaux hachés. Enroulez la pâte sur elle-même, puis coupez le rouleaux en deux. Repliez les extrémités des rouleaux en dessous pour enfermer la garniture.

Placez les pâtons, la soudure vers le haut, dans des bannetons ovales  ou ronds, couverts d'un linge fariné. Laissez lever dans un endroit  tiède pendant 5 heures environ.

Préchauffez le four à 250°C. Placez une plaque de cuisson sur la grille, sur le gradin le plus bas, et la lèchefrite directement sur la sole.

Au moment d'enfourner, retournez vos pains sur une planchette en bois saupoudrée d'un mélange de farine et semoule. Incisez-les. Enfournez en les faisant glisser sur la plaque de cuisson, pendant 45 minutes environ. N'oubliez pas le coup de buée juste après l'enfournement : jetez un verre d'eau dans la lèchefrite posée sur la sole du four.

Quand ils sont cuits, mettez-les sur une grille. Maintenant essayez d'attendre au moins qu'ils refroidissent !
-