-
On retourne en Bretagne, avec un coup de cœur : c'est à Lorient et cela s'appelle l'Amphitryon. Le chef est Jean Paul Abadie. Deux étoiles au Michelin et c'est mérité. Accueilli par Véronique Abadie, vous entrez dans une salle étonnante, au décor épuré, qui n'a rien à voir avec l'aspect extérieur de la maison. On est dans un autre monde.

D'ailleurs, tout est étonnant. Même les quatre petits pains aux parfums différents qu'on vous apporte sur la table ; le beurre breton absolument sublime ; les petits amuse bouches : huître en gelée d'eau de mer, étrille farcie, velouté de petit pois ; jusqu'au service attentif et sans faute, la salle presque pleine, nous n'avons attendu aucun plat. Et les vins à la hauteur du reste.

La cuisine : une vraie claque. Non, pas une claque, une vague. Ça saute de la mer jusque dans votre assiette, c'est tout juste si vous n'êtes pas éclaboussé par les embruns. Un cuisinier est passé par là, son empreinte est pleine de délicatesse, de surprise, de fraîcheur. Ce sont des petites touches qui n'ont l'air de rien, mais qui vous emportent ailleurs. Un filet de sardine cru mariné avec une tapenade et quelques aromates, un gratin d'étrille au Kari... Vous croyez entendre le cri des mouettes qui planent très haut et piquent d'un coup dans l'océan. Ça vous envoie planer d'un coup d'aile. Le souffle du vent dans les voiles, ça claque. Vous décollez, vous vous envolez. C'est du technique, du sérieux, du grand art.

amphytrioncaviar

On largue les amarres avec cette déclinaison d'araignée et de caviar d'Aquitaine. L'araignée est au centre dans une espèce de rémoulade goûteuse et bien assaisonnée, et aussi sous le caviar dans les boîtes, en chair et en royale, qui est un genre de crème prise. C'est de la délicatesse absolue, une entrée iodée qui vous jette une bolée d'air pur et vous berce sur la houle.

amphytrioncaviar2

Si, si, j'ai vidé les boîtes.

amphytrionhomard

Vitesse de croisière : le homard aux petits légumes nouveaux, jus safrané, est un pur délice, qui nous emmène au grand large. C'est la pleine saison du homard et on a raison d'en profiter, surtout lorsqu'il est cuisiné de cette manière, dans une élégante simplicité pour que sa saveur soit préservée. Juste cuisson, assaisonnement parfait.

homardamphitryon

Et dans l'accompagnement du homard, j'ai énormément apprécié que les légumes fussent détaillés en petites billes ou en bâtonnets croquants et non pas dans une gelée agarisée à la mode d'aujourd'hui.

amphytriondessert

Et enfin on va jeter l'ancre avec cette assiette : chocolat et pamplemousse. Du croquant, du fondant, du mousseux, du glacé, et cette association chocolat et agrume, que j'aime beaucoup. On termine en beauté.

L'Amphitryon, on ne sait jamais où mettre le y, mais si vous êtes en Bretagne, courez-y ! Sy. Heu non, si.

L'Amphitryon
127 Rue du Colonel Jean Muller
56100 Lorient
Tel : 02 97 83 34 04

-