-
Vivement l'heure de la récréation. Surtout quant il s'agit de cette charmante auberge provençale, à Lourmarin dans le Vaucluse. Le village est un des plus jolis de France. On se promène dans les rues étroites, bordées de maisons anciennes, de jolies terrasses, avec la musique des fontaines, le silence des pas des chats et le bruissement des feuilles de figuier.

lourmarin1

Nous nous y sommes arrêtés avec délectation. Le restaurant est situé juste en face de l'école, évidemment puisqu'il s'appelle "la récréation".

lourmarinrecre2  terrasse

On y est chaleureusement accueilli, on s'installe en terrasse lorsqu'il fait beau, c'est à dire presque tout le temps. Le soir, on dîne aussi sur la terrasse éclairée de bougies. Il fait doux, on est bien.

terrasserecre

La cuisine provençale y est à l'honneur. Les plats sont cuisinés avec art, à partir d'excellents produits, la plupart bios venant de producteurs de la région. J'ai particulièrement aimé l'agneau de 7 heures (agneau bio du Luberon, celui-là n'est pas mort pour rien !), épaule et côtelette,  fondant à souhait, dont la côtelette était re-grillée aux herbes de Provence, croustillante, un délice.

agneaurecre

Ne le répétez pas, mais c'était encore meilleur que le cochon de lait d'Edouard Loubet (clic). Après tout, si répétons-le ! Assiette généreuse, servie avec différents légumes : pomme de terre, tomate à la provençale, et purée de "coucourde" butternut. Si ce n'est pas le bonheur, cela y contribue amplement.

On se régale aussi de rillettes de porc maison, d'une tatin d'aubergines confites en entrée, d'une fantastique terrine de canard à l'andouillette (d'un petit producteur alentours qui fournit aussi les palaces parisiens), et une gardiane de taureau AOC de Camargue. La gardiane est un genre de daube. La viande est mijotée pendant plusieurs heures avec du vin rouge dans une cocotte lutée. N'ayez crainte chers lecteurs, il ne s'agit plus de taureaux morts dans l'arène, ce qui était le cas autrefois. Aujourd'hui, le "taureau de Camargue", qui bénéficie d'une AOC, et qui peut aussi être une vache d'ailleurs, est tout simplement une race bovine élevée obligatoirement en liberté dans les pâtures de la zone humide du delta du Rhône. Très peu grasse, cette viande a un léger goût de gibier, grâce à l'élevage en liberté. A moins que vous ne préfériez le jarret de porc du Ventoux, fondant à souhait.

Pour le dessert, la panna cotta au chocolat semblera classique à côté de cette petite chose démente : un saint-Marcellin enfermé dans une coque en purée de châtaignes et passé à la friture puis déposé sur un mesclun. On casse la croûte, on trouve le fondant du fromage et c'est le bonheur.

C'est un plaisir, de voir des artisans qui font tout ce qu'ils peuvent pour régaler leurs clients avec des produits de qualité, même dans un endroit hyper touristique comme celui-là ! Les menus sont autour de 20-25 euros. On peut aimer la cuisine intellectuelle, savante et sophistiquée de la Bastide de Capelongue, mais on peut aussi apprécier la cuisine traditionnelle et chaleureuse de Provence ou d'ailleurs, qui parle au corps et aussi au cœur !

La Récréation
15, avenue Philippe de Girard
84160 Lourmarin

Tel : 04 90 68 23 73

-