__
Le titre vous intrigue ? Les nombrils de Vénus, qu'est ce que c'est que ça ? Ça se mange ? Ça peut se farcir ?... Commençons par le commencement.

J'ai un nouveau joujou à la cuisine : un laminoir à pâtes. C'est terrible comme joujou ! On tourne la manivelle, c'est très rigolo, on ne s 'arrête plus et on finit par avoir des pâtes fraîches absolument divines.

laminoirAvant je m'en faisais tout un monde, j'admirais le courage des mammas italiennes, qui étalaient, roulaient, découpaient, farcissaient, ondulaient, cannelaient les pâtes fraîches tous les jours de l'année. Mais finalement ce n'est pas si compliqué, ni très long, surtout si l'on s'organise ! J'admire quand même toujours les mammas italiennes, qui ont su mettre au point mille et une recettes si parfaites !

Et puis je me disais : encore une machine qui va encombrer ma cuisine et qui finira oubliée dans le fond d'un placard comme plein d'autres. Eh bien non. Il se trouve que la machine à pâtes reste à portée de main parce qu'elle roule souvent !

Évidemment, on n'a pas le temps de faite cela tous les jours. On peut faire la pâte à l'avance et la stocker par portions dans le congélateur. C'est ce que je fais. Au dernier moment, on n'aura plus qu'à l'étaler et la découper en tagliatelles, linguine, lasagnes... et on pourra éventuellement en faire des ravioles ou autres tortellini... (Je ne mets pas de s à tortellini car c'est déjà un pluriel en italien...) Je sais, je suis un peu maniaque. C'est le pluriel de tortellino, qui veut dire petite tarte.

On dit qu'ils représentent le nombril de Vénus. Hou la la. On va se regarder le nombril, maintenant, pour voir si on a le même.

tortellini0

La pâte :
500 g de farine, ou de semoule de blé dur extra fine
5 œufs

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les ingrédients ne sont pas compliqués. On peut aussi mettre moitié farine, moitié semoule, ou 2/3 et 1/3, ou ce qu'on veut. Mais plus il y aura de semoule dans le mélange, plus les pâtes seront fermes et al dente. Un cuisinier du forum Dissidence Cuisine m'a expliqué que la pâte à la farine convient bien pour les pâtes farcies, et la pâte à la semoule pour les autres pâtes.

Donc c'est simple : on mélange tout cela jusqu'à pouvoir faire une boule avec la pâte. On la partage en 4 portions qu'on passe dans le laminoir à l'écartement 1, qui est le plus large. On obtient une bande, qu'on replie  sur elle-même et on la repasse encore au 1, on fait la même chose 3 fois de suite.

C'est à ce stade qu'on peut emballer les pâtons et les congeler. Chaque pâton correspond à une portion pour 2 personnes pour un plat principal, et 3 personnes pour un accompagnement.

bandespate

Au moment de faire les pâtes, on repassera le pâton successivement depuis le cran 1 jusqu'au 6 pour les tagliatelles et les lasagnes et jusqu'au 9 pour les ravioles et autres pâtes farcies comme les tortellini. En fait l'épaisseur dépend du goût de chacun. J'aime bien quand la pâte est fine pour les pâtes farcies, et moins fine pour les autres pâtes.

Aujourd'hui nous faisons des tortellini farcis à la courgette et au parmesan. Notre pâte est étalée sur le plan de travail, nous la découpons en carrés d'environ 3 à 4 cm de côté, et au centre de chaque carré nous déposons un peu de la farce suivante :

tortellini2La farce :
1 petite courgette râpée
1 grosse cuil. à soupe de fromage blanc égoutté
2 ou 3 grosses cuillères à soupe de parmesan râpé
De la noix muscade, du poivre, un peu de sel

On mélange le tout, en ajustant la consistance avec plus ou moins de parmesan, de courgette et de fromage blanc, il n'y a pas de proportions précises : goûtez. Ça doit se tenir sans couler.

Maintenant, le pliage :

tortellini5 tortellini4

1 D'abortortellini_3d, on plie en triangle, en pinçant bien les bords pour souder la pâte.

2 Ensuite, on relève la pointe du haut du triangle.

3 Et enfin on rabat les deux pointes latérales vers le milieu.

Voilà, vous avez fait votre premier petit nombril.
Vous les rangez au fur et à mesure sur la planche, où ils vont attendre sagement que vous fassiez la sauce.

Dans l'intervalle, vous mettez à bouillir une grande casserole d'eau.

On peut très bien les napper d'une sauce tomates, mais je me suis dit qu'une belle sauce verte et rose leur irait bien.

tortellinigpLa sauce crémée au poireau et lard fumé  :
1 cuil. à soupe d'huile d'olive
3 petits poireaux
100 g de lardons fumés coupés très fin
1 petit verre de vin blanc sec
15 cl environ de crème liquide
Sel, poivre

Pendant  que l'eau chauffe, on émince finement  les poireaux, on les fait revenir dans une poêle avec les lardons. On couvre et on laisse cuire à feu doux jusqu'à ce que les poireaux soient tendres. On mouille ensuite avec le vin blanc et on fait bouillir, puis on ajoute la crème, on assaisonne et on fait re bouillir. Notre sauce est faite.

Quand l'eau de la casserole bout, on y jette une poignée de gros sel de mer, puis les tortellini. Plouf ! Ça va très vite. On a le temps de mélanger une ou deux fois avec une cuillère, et quand les tortellini remontent à la surface, ils sont cuits : 3 minutes au bas mot. Alors on les transfère dans la poêle où ils vont se vautrer dans la sauce pour y finir leur cuisson voluptueusement  (Vénus oblige) pendant une minute ou deux.

tortellini

Hé, arrêtez de vous regarder le nombril, faut mettre la table !