en oubliant d'emporter ce livre dans votre valise ou votre sac de plage.
--

Je viens de lire un livre épatant : à la fois érudit, drôle, tendre et gourmand. Un livre de cuisine rempli des petites histoires qui font la grande Histoire de l'alimentation.

boulette

Il met le doigt sur une des grandes énigmes gastronomiques de notre époque. Le genre d'énigmes qui nous interpelle tous, à savoir l'absence de la boulette dans la Haute Gastronomie. Pierre-Brice Lebrun s'est posé la question au point d'en faire un livre.

— Pourquoi n' est-il question des boulettes chez aucun des grands auteurs culinaire qui ont fait les fondations de notre Gastronomie ?
Alexandre Dumas la snobe effrontément dans son grand Dictionnaire de la cuisine, Antonin Carême l'ignore en tous points et Curnonsky semble ne pas la connaître. Pierre-Brice Lebrun ne cite pas le Guide Culinaire d'Auguste Escoffier, mais, titillée par l'étrange révélation, j'ai personnellement vérifié : dans l'index, on passe de Bouillabaisse à Braisage des viandes, sans même aborder l'ombre d'une seule petite boulette.

— Et pourquoi aucun de nos grands chefs actuels ne la met-il sur sa carte ?
Posez-leur la question, ils se gausseront, souligne Pierre-Brice Lebrun : pourquoi pas une tranche de jambon avec  des coquillettes ?

Vous aurez la réponse à ces questions importantes, et à bien d'autres.  C'est que c'est un Art que de confectionner des boulettes ! Elle exige des compétences que peu de chefs possèdent, c'est pourquoi ils ne la proposent que rarissimement à leur carte.

Heureusement ce traité est là pour réparer cette grave lacune. On y fait le tour de la boulette, si j'ose dire : son histoire depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, sa géographie sur tous les continents, son esthétique, sa sociologie et sa technologie : farinage, mouillage et rissolage n'ont plus de secrets pour nous. Et même, on peut le dire aussi : sa philosophie.

Le ton est léger, souriant, agréable à lire. Les recettes sont bien expliquées, pas compliquées à réaliser. Chacun peut ensuite devenir un maître es boulettes et régaler sa petite famille de petits plats délicieux. On y trouve des boulettes de toutes les époques et de tous les lieux de notre chère planète, qui a elle-même, il faut le souligner, la forme d'une grosse boulette.

Keftedes, knödel, klopse, knepfle, falafel, godiveau, boulet, fricandeaux, albondigas, kluski, bullar, pierochki... rien que les noms font rêver et voyager ! La plus ancienne a 4000 ans d'existence. On passe en revue toutes les cuisines du monde, et toutes les sortes de boulettes sont évoquées, qu'elles soient de viande, de légumes ou de céréales, servies en sauce ou seules, salées ou sucrées, il y en a pour tous les goûts et toutes les occasions.

La seule chose que je regrette c'est qu'il n'y ait pas de photos dans ce livre, ni d'illustrations, hormis quelques petits dessins.

L'auteur n'oublie pas de nous confier la recette de sa grand mère qui est l'une des plus appétissantes. Sans doute parce qu'elle est racontée avec amour. En tout cas ce serait une sacrée boulette de ne pas lire ce livre pendant ses vacances !

Petit traité de la boulette
Pierre-Brice Lebrun
Edition le Sureau
130 pages, 90 recettes, 16 euros

__