La maison de Champagne G.H. Mumm , célèbre pour son "cordon rouge", organise depuis 2003 , en partenariat avec l'Éducation Nationale, un concours destiné à récompenser les jeunes talents des mentions complémentaires sommellerie et bar des lycées hôteliers de France. Cette année, 6 jeunes lycéens sont parvenus en finale dans la catégorie sommellerie, et 6 autres dans la catégorie bar. Ce trophée les aidera dans leur future carrière professionnelle, en leur permettant de travailler dans des établissements prestigieux.

escalier

C'est une très bonne chose que de grandes maisons comme Mumm s'intéressent aux jeunes talents, les encouragent et les aident dans leur parcours. Ces métiers de bouche sont difficiles : on ne compte pas ses heures, on travaille dur, mais ce sont des métiers de passion. On peut trouver étrange qu'une maison de champagne, donc d'alcool, soit partenaire avec l'Éducation Nationale. N'oublions pas que l'apprentissage de la modération passe par l'éducation au goût. Les jeunes qui ont un problème de consommation exagérée d'alcool ne sont pas les mêmes que ceux qui savent apprécier la saveurs subtiles d'un vin ou d'un champagne. Il y a une différence entre la dégustation et la consommation problématique.

Julia_Oudil___credit_Jolyot_J'ai eu la chance d'être invitée pour la finale de ce concours et d'assister à la remise des prix, en présence de membres éminents de la gastronomie, de la sommellerie et de l'Éducation nationale.  C est toujours un moment émouvant.

Jean Luc Petitrenaud a remis les prix aux lauréats. Il faut souligner que pour la première fois, c'est une jeune fille qui a remporté le premier prix en sommellerie : Julia OUDILL du lycée hôtelier de Talence. Elle s'est fait remarquer lors des dégustations en aveugle. Il est heureux que le talent des filles soit reconnu, dans une discipline encore très souvent masculine ! Et d'ailleurs le public lui a fait une ovation.

La 2ème place est revenue à Jérémy PESTRE du lycée de Toulouse, suivi de Bertrand DAMBLON du lycée de Chamalières. 4ème ex aequo : Guillaume LEBRUN-BRETON du lycée de St Chely d’Apcher, Samuel PAULUS du lycée de Illkirch et Thomas KAKOURIDIS du lycée de Marseille.

Sylvain_Valat___credit_JolyotSylvain VALAT  du lycée de Guyancourt a terminé vainqueur pour la catégorie bar, grâce à son étonnant Strawberry Cocktail au Champagne.

Il était suivi d’Anthony GRANZO du lycée de Sète et Anne-Sophie CROS du lycée de Biarritz.
4ème ex aequo: Jonathan CENAC du lycée d’Eragny Sur Oise, Davy CLAVIER du lycée de Saint Nazaire et Alexandre AVARISTO du lycée de Gérardmer.

Ils sont tous venus avec leurs professeurs, qui, à mon avis, devaient être fiers de leurs élèves.

Photo_de_groupe_Trophee___credit_Jolyot

Un cocktail, puis un dîner servi dans la cave de Mumm, ont suivi la remise des prix. La préparation et le service du cocktail étaient assurés par le lycée Gustave Eiffel de Reims, et pour le repas c'était les élèves et professeurs du lycée hôtelier de Bazeilles.
Les jeunes futurs chefs de notre gastronomie sont épatants. Le repas était vraiment bien réalisé, ça promet pour leur future carrière ! Le service était parfait, discret et gentil. Le champagne (qu'il faut consommer avec modération, tout le monde le sait) était servi avec toute une chorégraphie en rouge et blanc. Tout au long de la soirée, Didier Mariotti, le chef de cave de Mumm nous a expliqué toute la vie et les mœurs des champagnes du repas, nous a initiés à la dégustation, et c'était passionnant.

Voici le menu qui nous a été servi, vous imaginez bien que j'ai pensé à vous, chers lecteurs, et que, incorrigible, j'avais emmené mon appareil photo. Enfin j'ai fait ce que j'ai pu dans la lumière parcimonieuse de ce caveau. Cliquez sur les images pour les voir plus grandes :

foie_grasFoie gras de canard au confit de figue, gourmandise au pain d'épices, foie gras d'oie poêlé sur tarte fine aux abricots, glace de canard aigre-douce.

Accompagné d'un champagne Mumm cordon rouge 2001, élégant et fruité avec une finale aux parfums de miel et noisette.

viandeDinde rouge des Ardennes en deux façons : suprême farci aux pieds de porc et cuisse en vessie, sauce crème aux morilles.

On a servi un champagne Mumm Cuvée R Lalou 1998, aux arômes de fleur blanche et de fruits confits, d'une grande délicatesse.


fromageBavarois de chaource et millefeuille de vieux comté au beurre de noix. Mesclun à l'huile de noisette.

Avec un vin de Nouvelle Zélande, oui, un pinot noir Montana-terraces Marlborough, 2007. Cerises, pain grillé, soyeux et complexe.

dessertAssiette gourmande Trophée Mumm. Mousse nougat, noisette caramélisée, macaron à l'abricot, mendiant , tuile croquante et coulis passion.

Et là c'était un Champagne Mumm de Cramant de 1955. Étonnant !  Des saveurs de  caramel, praliné, miel. Ce n'est plus un champagne comme on a l'habitude d'en boire, il a moins de bulles, il peut dérouter, mais il a encore de la fraîcheur. J'ai trouvé qu'il s'accordait parfaitement au dessert sans y rajouter de saveur sucrée qui eût été écœurante.

Voici quelques photos de la soirée

table_mumm

Une jolie table, décorée par les élèves du lycée Hôtelier.

verres

Le pinot noir de Nouvelle Zélande. Dégusté à l'aveugle, absolument personne n'a trouvé sa provenance !

serveurs

Le ballet des serveurs, impressionnant.

laureat

Sylvain Valat,  futur barman, lauréat du trophée Mumm 2009 et son professeur.

gagnants

Les deux lauréats, Julia Oudill  et Sylvain Valat présentent leur trophée.

serveuse

Service du cocktail par une élève en 2° année de BEP au lycée Gustave Eiffel.

petitrenaud

Un petit coucou de Jean Luc Petitrenaud pour les lecteurs de ce blogue !

(Il parlera de cet événement dans son émission  de samedi à 12 h 50 sur Europe 1)