Ce qui est paradoxal avec le guide Michelin, c'est que tout le monde le critique, mais finalement, tout le monde s'y réfère !

On a beau s'interroger sur le système de classement, les critères de sélection plus ou moins obscurs, on peut regretter la dérive étoilesque qui pousse les chefs à investir et à s'investir eux mêmes jusqu'au bout de leurs forces, on finit toujours par se demander si tel ou tel restaurant a ou n'a pas, mérite ou ne mérite pas les fameuses étoiles. On a notre avis sur la question et on en parle, on en parle.

Cette année, on pourra même avoir le guide sur son téléphone portable, les Nokia et les IPhone, et on pourra réserver directement et aussi après le repas donner son avis qui sera mis en ligne. De quoi vous transformer en critique gastronomique.

ccuisine1  cuisine2  cuisine3

Et pendant ce temps là, dans le secret de leur cuisine, les chefs travaillent, inventent, préparent, concoctent, mijotent, fricassent, réduisent, mettent leur cœur et leurs tripes sur le grill (c'est une image, bien sûr !) pour que nous, nous dégustions.

La centième édition du Guide Michelin a redonné son étoile à Eric Guérin, de La Mare aux Oiseaux, un restaurant que j'aime beaucoup. J'avais dans mon reportage ICI déploré sa perte l'année dernière. Bravo Monsieur Guérin (ou peut-être devrais-je plutôt féliciter le Guide d'avoir rectifié son erreur ?)

Les autres chefs que j'aime bien dans ma région ont gardé la leur :
Richard Toix, à Saint Benoît près de Poitiers, le reportage est ICI.
Christophe Cadieu, à Saint Savin sur Gartempe, c'est ICI.

Et même Marco Bassi au Château de Curzay sur Vonne  l'a gardée, je m'étais promis d'y retourner après une expérience mitigée l'été dernier, ICI. Eh bien, pourquoi pas ?

Bonne nouvelle aussi, l'ancien chef de Curzay, Nicolas Isnard, que j'apprécie beaucoup, a obtenu sa première étoile  après son installation l'année dernière à L'Auberge de la Charme à Prenois, près de Dijon. Encore un voyage à faire, chouette !

Je suis contente pour eux, parce que ce sont des chefs qui se décarcassent.

Par contre, toujours rien pour le Château Colbert, ICI, qui est juste mentionné pour l'hôtel. Fort dommage !

guerin  cadieu  toix

Pour tous ceux qui aiment la cuisine : le Guide Michelin organise en mars Le mois gourmand . C'est à partir du 9 mars, plus de 900 restaurants répartis dans toute la France proposeront des offres spéciales pour la centième édition du Guide : cela peut être des menus spéciaux, des ateliers de découverte, des visites des cuisines ou des caves, faire le marché avec le chef, des dégustations, des dîners dans la cuisine... il y en aura pour tous les goûts et toutes les bourses. La liste des restaurants participants est ICI.