Le groupe Danone vient d'annoncer qu'il arrêtera le 1er mars la commercialisation de son yaourt Essensis.
Vous savez, c'est le fameux yaourt lancé il y a un an, qui est sensé nous donner une belle peau grâce à ses ferments (pardon, ses probiotiques),  aux vertus cosmétiques.

yaourt_essensis_danoneNon il ne fallait pas se le tartiner sur le visage, mais bien le manger. Et ensuite il fallait avoir la foi (non, pas le foie). Croire que manger un yaourt nous rendra tous beau ressort de la pure pensée magique.

Bref, d'après le groupe, c'est un échec dans son incursion dans le domaine de la dermonutrition. Les Pauvres, ils n'ont pas eu de chance.
(Dermonutrition : pseudo science de la cosmétique qui se mange.)

Ce produit (vendu très cher) n'a pas trouvé son public.  La marque a connu un lancement fulgurant en 2007, mais a été impactée par le contexte de crise et la baisse du pouvoir d'achat, a reconnu le porte-parole de Danone France.
Ben ça alors. L'impactation (ouille, ça fait mal ?) par la crise rendrait les consommateurs moins idiots qu'on veut nous le faire croire?

Voilà à quoi nous échappons :

Ce yaourt ou plus exactement cette "spécialité laitière", qui n'avait pas légalement le droit se s'appeler yaourt, contient, outre des probiotiques (en français on appelle ça des bactéries, il y en a aussi dans le yaourt normal et même, le croirez-vous, dans les fromages au lait cru)  spécifiques, de l'huile de bourrache pour l'oméga 6, du thé vert pour les antioxydants et de la vitamine E. (Le tout en quantité tellement infinitésimale qu'il faudrait manger 10 kilos de yaourt par jour pour que ça commence à avoir un quelconque effet). Et puis c'est surprenant car les oméga 6 on a tous tendance à en avoir trop dans notre nourriture. C'est les 3 dont nous manquons.
Selon le groupe, une étude clinique (clinique: ça ne veut pas du tout dire que ça a été testé en milieu médical, ça veut juste dire que ça a été testé sur des organismes, peut-être humains, ou peut-être de macaques ou de lapins) a démontré que les nutriments contenus dans ce yaourt contribuaient (contribuer : apporter une aide, on ne dit pas de quelle importance) à l'amélioration de la fonction barrière de la peau, en réduisant la perte d'eau dans les cellules de 15% en seulement six semaines et jusqu'à 25% en 18 semaines.
Ouaip. Bon. 15 % par rapport à quoi ? et 25 % par rapport à quoi ? Et si on continue d'en manger pendant un an, on finit par avoir la peau mouillée ?