Ça nous prend quelquefois, c'est irrésistible et on a bien raison de ne pas y résister. Ce n'est pas parce que tout le monde nous serine que c'est la crise, qu'il faut se croire obligé de se priver de petits plaisirs qui ne coûtent pas cher et qui font si chaud au coeur. A propos de la crise, je suis tout à fait d'accord avec ce qui est écrit chez Ptipois, ici. Ptipois cite un article de Tim Hayward, du Guardian, et explique :

Qu'en période de crise, au lieu de dépenser moins pour la nourriture, on devrait au contraire dépenser encore plus : ne délaissons pas les bons produits sous prétexte de se serrer la ceinture. (Trouvons autre chose pour faire des économies) n'abandonnons pas les petits producteurs  qui se décarcassent pour faire de la qualité : les maraîchers de nos marchés qui regardent pousser les légumes et les cueillent au bon moment, les éleveurs qui respectent l'animal, les fromagers qui n'utilisent que du lait cru et qui prennent le temps qu'il faut pour l'affinage, le ramasseur d'œufs de poules heureuses.  Ils ont déjà beaucoup de mal à s'en sortir, alors ils disparaîtront les premiers dans la tourmente si on se met à bouffer de l'industriel parce que c'est moins cher !

 ... Pour échapper à la crise, on se promène dans la campagne au lieu d'aller faire les soldes. Après avoir vu cela, on rentre à la maison. Et c'est là, vraiment, qu'on a envie d'un bon chocolat chaud.

chocolatcho1

Celui-là est épais, mousseux à souhait et son parfum de caramel et de cannelle vous envahira d'une douce chaleur et vous fera aimer l'hiver, les grands châtaigniers aux branches givrées où danse la lumière et les chemins silencieux couverts de neige.

chococho3Pour 6 tasses, on prépare :

700 g de lait entier
75 g d’eau
150 g de chocolat noir
80 g de sucre
1 bâton de cannelle

Il vous faut sortir trois casseroles. Oui, je sais, il y en a qui vont s'écrier : « trois casseroles pour un simple chocolat chaud ! ». Si, je les entends d'ici.

Mais ce n'est pas un simple chocolat chaud. Vous le comprendrez quand vous l'aurez goûté, et vous ne regretterez pas d'avoir sali vos trois casseroles.

Donc vous sortez vos trois casseroles. Dans la première, vous faites bouillir le lait et l'eau. Dans la seconde, vous faites fondre le chocolat au bain marie. Et dans la troisième, vous mettez le sucre et le bâton de cannelle. Vous laissez caraméliser le sucre à sec, sans ajouter d'eau, jusqu'à ce qu'il soit bien doré, mais pas trop foncé pour qu'il ne devienne pas amer.

chococho2

Vous versez alors le lait, doucement sinon cela éclabousse avec de grands chhhh et cela déborde. Vous mélangez sur feu doux pour faire refondre tout le caramel qui a durci avec l'ajout du lait. Enfin, vous ajoutez le chocolat fondu, tout en mélangeant jusqu'à ce que ce soit bien homogène.

Et puis en dernier vous enlevez la cannelle. Ne l'oubliez pas dans le chocolat ! Et avec un mixeur plongeant, vous faites mousser tout ça et vous versez bien chaud dans les tasses. Ça vous requinque pour toutes vos marches dans la campagne hivernale, et vous donne le courage de supporter tous les reportages crisesques des médias de France et de Navarre.

Effet garanti.

chocchogp