gratin1

Le gratin de macaronis. Nous l'aimons depuis l'enfance. Des pâtes dans une sauce crémeuse et onctueuse, sous une couche de fromage bien dorée. Pourtant c'est banal : des macaronis, une béchamel, du gruyère. Bof, rien d'extraordinaire, pensez-vous. Elle exagère de nous donner une recette aussi basique.
Mais celui-là, il a quelque chose de spécial : c'est le plus simple et le meilleur des gratins.  Il se fait sans béchamel, sans beurre et sans farine, oui. Et les pâtes ont un de ces goût... parce qu'il y a un secret ... Personne n'écoute ? Je vais vous le dévoiler.

Pour 3 personnes :

pennerigate1 litre de lait entier
1 feuille de laurier
De la noix muscade
300 g de pâtes
Au moins 200 grammes de comté
1 belle cuillerée de parmesan râpé
Du gros sel de mer, du poivre du moulin

On choisit des pâtes de bonne qualité. On les reconnaît parce qu'elles sont rugueuses.  D'ailleurs, je n'ai pas utilisé des macaronis mais des penne rigate. Vous l'aurez remarqué, vous qui avez l'œil. 

Je verse dans une casserole le lait avec 1 feuille de laurier, quelques râpures de muscade et du sel. On peut aussi mettre 1 gousse d'ail entière, non pelée. Je porte à ébullition.

Oui c'est là le truc : les pâtes ne cuisent  pas dans l'eau mais dans le lait. Ne le répétez à personne !

lait

Quand il bout, je verse les pâtes. Je remue. Ensuite je baisse le feu, je couvre et je laisse cuire jusqu'à ce que les pâte aient absorbé presque tout le lait. Je remue de temps en temps, pour que ça n'attache pas au fond de la casserole. A la fin, il doit rester un liquide onctueux qui enrobe les macaronis. C'est un peu plus long à cuire qu'une cuisson normale à l'eau, car il ne faut pas aller trop vite. Il faut de la douceur. Cela doit bouillotter tout doucement, plop plop.

cuissonpates

Sur cette photo, les pâtes ont déjà bien absorbé le lait, mais elles n'en sont qu'à mi- cuisson. Le temps de cuisson dépend évidemment des pâtes utilisées. Celle-ci vont cuire une petite trentaine de minutes. Si, elles seront al dente, je vous promets.

Pendant ce temps je râpe le comté. Vous aussi vous en mangez un bout pendant que vous le râpez ? Tant pis, il y en aura moins dans le gratin.

J'ajoute le fromage dans  la casserole, je mélange et je verse le tout dans un plat à gratin pour terminer la cuisson au four. La sauce est encore liquide, c'est normal, les pâtes vont encore en absorber dans le four.

Le four est préchauffé à 240°C, chaleur tournante. J'enfourne mon plat sur la grille placée vers le haut. Pour que ça gratine. Je surveille de temps en temps. Après 5 minutes, je remue les pâtes et je saupoudre la surface de parmesan. Je remets au four et je regarde jusqu'à ce que la couleur me plaise. Une belle couleur de gratin, tout doré. On peut mettre de la chapelure aussi, si on veut que la surface soit croustillante.

gratin2

Et tout ça sans beurre, et sans farine !