Des chocolats, j'en ai dégusté. Et des bons, ça oui. De grands chocolatiers, même.

piecechocMais les meilleurs chocolats , ceux que j'ai préférés parmi tous ceux que j'ai goûtés, c'est ceux de Franck Kestener,  meilleur ouvrier de France et aussi  Champion du Monde de pâtisserie, lors de la coupe du monde qui a eu lieu en 2006 à Phoenix en Arizona. Ce n'est pas rien. En quand on déguste un de ses chocolats, on comprends que ces récompenses sont méritées.

Est-ce à cause de la puissance des pralinés ?

La saveur du praliné noir amandes et noisettes au café ? La surprise de la gianguja aux noisettes entières caramélisées, qui croque  sous la dent d'une manière tellement délicate ? Ou la texture fine et le parfum du praliné amandes à la cannelle au gingembre confit, et riz soufflé ? La noisette au Cointreau et la cacahuète au chocolat lait, peut-on les oublier ?
Quant au praliné noisette sans sucre, il atteint le summum de l'intensité du goût de la Noisette, avec un grand N. Il a dû être écureuil dans une autre vie, monsieur kestener.

Est ce à cause de la douceur des pâtes d'amande ?

Comment vous faire imaginer la fraîcheur de la pâte d'amandes à l'orange candie , ou de celle au fruit de la passion acidulé juste ce qu'il faut ... Le croquant de celle à la nougatine enrobée de chocolat noir, ou le fruité de celle au kirsch enveloppée de chocolat blanc ? Et le velours de la pâte d'amandes à la crème fraîche et au café ?

Est ce pour la suavité des ganaches ?

Pour le fruité de la ganache à la framboise ? La fraîcheur de la ganache au zeste de citron ? Le parfum de celle à choco3l'Amaretto, ou du poivre de séchuan,  la finesse de celle à la cannelle , la sensualité de la ganache moussée  ? La douceur de la ganache aux pommes et caramel au beurre frais ? Ou bien l'originalité sans pareille de celle à l'estragon et au citron vert ? C'est un monde se sensations.

Ou alors pour l'originalité des nouveaux parfums ?

choco1Je viens d'évoquer  l'estragon qui est vraiment surprenant dans un bonbon de chocolat. On en croque aussi un au thym, d'autres à la fleur d'oranger. Les derniers en date: la framboise au poivre rose, la poire au safran, le citron vert à la menthe fraîche...

Bien sûr c'est pour tout cela à la fois, mais surtout c'est pour le goût. Le goût qui transcende toutes les sensations. On découvre dans chaque chocolat une extraordinaire intensité. C'est chaque fois un concentré de saveur qui vous emplit les sens, et qui a une longueur en bouche étonnante.

Et où le trouve-t-on, ce miraculeux chocolatier ? Hélàs, il faut le chercher, le mériter. Il est caché, là-bas, au bout de la France, quelquepart dans la Lorraine. Et malheureusement il est peu médiatisé par rapport à d'autres, à qui il n'a rien à envier pour le talent, pourtant.


Chocolaterie Confiserie
Franck Kestener

6, rue Gutenberg —Zone industrielle
57200 Sarreguemines
Tel: 03 87 28 14 62

Ne le manquez pas si vous passez par la Lorraine.

Le site internet de vente en ligne (cliquez ici) est actuellement en construction. Mais on peut commander par téléphone ou par courrier, comme au bon vieux temps.

Vous pouvez aussi attendre le salon du chocolat de Paris, ou aller prendre un cours à l'école de pâtisserie de Chicago (pfff, pourquoi il ne donne pas de cours plus près... ?). Mesdemoiselles, allez voir quand même ici sur le site ce cette école, comme il est mignon, ce jeune pâtissier...

Cliquez ici aussi, c'est joli !

Allez, je vous en remet encore quelques-uns, avant d'aller les manger tous...



choco2


choco4