C'est une tarte divine, aux parfums des îles lointaines: du chocolat en note de fond, de la noix de coco douce et moelleuse, et des bananes caramélisées avec gourmandise. Pour couronner le tout, le parfum du rhum, qui va vous réchauffer  et vous mettre en joie, en ce début de printemps plutôt frileux.

tartecocobanane

On commence ? On fait une tarte pour 8 personnes. Elle mesure 27 centimètres de diamètre.  (Elle est encore délicieuse le lendemain,  je vous dis cela pour le cas improbable où vous la trouveriez trop grande).

Je prépare la pâte sucrée :

180 grammes de beurre mou
120 grammes de sucre glace
40 grammes de poudre d’amandes
tartebanane
1 œuf entier + 1 jaune
1 pincée de sel
300 grammes de farine

Je fais la pâte au robot : j'y met le beurre et le sucre, je travaille le tout en pommade.
J'ajoute la poudre d'amandes, l'œuf et le jaune, le sel et, en dernier, la farine.
Je pétris jusqu'à ce que ce soit homogène, sans insister davantage.
Je fais une boule avec la pâte et je l'enveloppe dans un film. Je la laisse reposer au moins 1 heure à température ambiante.

Je prépare la garniture :

100 grammes (au moins) de chocolat râpé ou finement haché

150 grammes de beurre très mou
150 grammes de cassonade
150 grammes de noix de coco râpée
3 œufs

4 ou 5 bananes (selon leur taille)
150 grammes de sucre
1 citron jaune

Du rhum agricole de la Martinique


J'allume le four à 180°C.  Je choisis une tourtière de 27 centimètres. On la beurre, ou pas, selon la variété de tourtière que l'on possède.

La pâte et le chocolat :

J'étale ma pâte sur un plan de travail fariné et je garnis mon moule avec. Je coupe l'excédent en passant le rouleau sur le bord du moule. Je pique soigneusement le fond de la tarte avec une fourchette et j'y étale le chocolat râpé. Il doit recouvrir tout le fond de la tarte. Pour la quantité de chocolat, c'est vous qui voyez, c'est selon votre goût pour le chocolat !

La crème à la noix de coco :

Une fois ce c'est fait, je prépare la crème à la noix de coco. Je travaille le beurre en pommade avec la cassonade, et j'incorpore la noix de coco, puis les œufs. Il ne faut surtout pas battre vigoureusement cette pâte afin qu'elle ne gonfle pas à la cuisson. Alors on y va en douceur, on est zen, même s'il fait très moche dehors.

Je remplis ma tarte avec cette préparation et je lisse la surface à la spatule.

Les bananes caramélisées :

Passons aux bananes. je les ai choisies mûres, mais pas trop avancées afin qu'elles ne tombent pas en compote. Je les épluche et je les coupe en rondelles assez épaisses, au moins 1 cm.  Je mange tout de suite les entames pointues, parce que je ne les utiliserai pas, et puis il ne faut pas gâcher.

J'étale le sucre dans le fond d'une poêle, que je place sur un feu vif. J'observe. Quand le sucre commence à fondre, il devient transparent. Très vite il se colore: je mélange doucement pour égaliser la couleur . Cela devient doré, puis ambré, puis d'une belle couleur caramel clair. C'est alors que j'ajoute les rondelles de banane et je jus de citron. Le caramel se met à durcir, c'est normal car on y a ajouté des ingrédients froids. Je baisse le feu et je le laisse fondre à nouveau, tout en remuant délicatement pour ne pas écraser les bananes. Le parfum qui se dégage est irrésistible.

Lorsque les bananes sont bien enrobées de caramel, je retire la poêle du feu et je place les rondelles une à une sur la tarte. Il faut que ce soit joli. Je prends les bananes et je les transporte avec une fourchette, car c'est très chaud !  S'il reste du caramel dans la poêle, je le verse sur la tarte. Au besoin, je l'ai placé à nouveau sur le feu pour le liquéfier.

La tarte est prête à être enfournée, et elle est déjà belle avec son caramel qui brille. Promesse de délices futurs !
Je la glisse dans le bas du four (toujours en bas pour les tartes) et je la laisse cuire 35 minutes environ, elle doit être bien dorée.

A la sortie du four, j'attends 10 minutes avant de la démouler, pour ne pas faire de catastrophe : quand elle est chaude, la pâte est très fragile.

Et le rhum...

On la sert froide. Au moment de la présenter à table, on chauffe du rhum dans une petite louche, on l'enflamme et on le verse tout brûlant sur la tarte. Et là, vos invités, on parie qu'ils applaudissent !

 

Voici quelques conseils supplémentaires :
Si votre moule à tarte est plus petit, faites la même quantité de pâte, vous en aurez pour 2 tartes, elle se congèle très bien.
Par contre ne mettez dans la garniture que 100 g de beurre, de noix de coco et de sucre, et 2 oeufs. Et diminuez aussi la quantité de bananes, là c'est vous qui décidez selon la grosseur des bananes.

 

 

 

 

tarte_coco_3

 

 

 

 

Cette recette, et tous les tours de mains qui vont avec, provient de cet excellent forum :

 

 

 

bouton

 

Où vous trouverez des variantes de cette tarte , toutes déja testées, données par des internautes gourmands.

Mais vous trouverez surtout les réponses aux milliers de questions que vous vous posez. S'y croisent des débutants, des confirmés, des amateurs, des professionnels, des jeunes, des vieux, des garçons et des filles, tous passionnés de cuisine et de pâtisserie, voire même de boulangerie, et remplis d'idées à partager.

On arrive, on papote autour d'une tasse de café et d'une tranche de gâteau, on s'échange des recettes et des conseils, des adresses, des idées...  On n'a pas de complexes, on peut poser toutes les questions qui nous titillent, et on trouve toujours quelqu'un pour y répondre. Même si on est coincé entre le four et la porte du frigo, avec un éplucheur dans une main, la planche à découper dans l'autre, qu'on ne sait pas quoi faire à dîner ce soir et qu'on  ne se rappelle plus la recette de la mayonnaise... Alors n'hésitez pas, cliquez sur le logo ci dessus pour nous rendre une petite visite.  Il y a toujours de la lumière.