Il s'agit d'un velouté de potiron à la crème de curry et tuile parmesane.
(Le titre est certes un peu long, mais la recette vraiment simple et très savoureuse.)

Pour 4 personnes :parm

20 centilitres de crème liquide
1 cuillère à café de curry en poudre
1 kilo de potiron
50 centilitres de bouillon de poule
20 centilitres de lait (environ)
4 cuillères à café de parmesan râpé, non déshydraté
Sel, poivre blanc, muscade.

On commence

Je porte la crème liquide à frémissement. J’ajoute le curry et je laisse infuser jusqu’à refroidissement complet. Ensuite, je place la crème au froid pendant au moins deux heures (mais la nuit entière c’est mieux).

J'épluche le potiron en faisant bien attention de ne pas me couper car la peau est dure et le couteau a vite fait de déraper. J’enlève aussi les graines et les filaments qui les entourent. Je coupe la chair en morceaux que j’installe dans une casserole.

Je couvre juste à hauteur avec du bouillon de volaille, j’ajoute quelques grains de sel, du poivre blanc, je râpe un peu de muscade, et je porte à ébullition. Je couvre, je baisse le feu et je fais cuire jusqu’à ce que le potiron soit bien tendre, environ 15 minutes.

parmesan

Pendant la cuisson du potiron, j’ai préparé les tuiles. Je verse une cuillère à café de parmesan dans une poêle. Je l’étale en rond avec le dos de la cuillère. Je place sur le feu… Environ 30 secondes, cela va très vite. J’arrête la cuisson quand le parmesan grésille.
Je ne laisse surtout pas colorer, sinon cela devient amer.

Je laisse refroidir quelques secondes puis je décolle délicatement la tuile avec une spatule métallique. Hop ! je fais les trois autres. Attention, elles sont très délicates et fragiles.

Quand le potiron est cuit, je le mixe avec son jus de cuisson, puis j’ajoute un peu de lait pour obtenir une consistance bien veloutée. Je rectifie l’assaisonnement et je réchauffe doucement.
soupe
Maintenant il est temps de fouetter la crème qui a infusé avec le curry. Je la sale légèrement et je fouette jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.

Je sers la soupe dans des bols ou des assiettes creuses, j’ajoute une quenelle de crème fouettée, une tuile, une pluche de persil ou de coriandre et je saupoudre une traînée de curry…

Heureusement que le prince eut l’idée d’emmener Cendrillon en voyage autour du monde. Sinon, elle aurait fait la soupe au potiron toute bête. C'eut été fort dommage.